Arrivés en 1865 avec cheval et charrette de leur Savoie natale, Monsieur et Madame MOLLARD ouvrirent un bistrot devant la gare Saint-Lazare, alors extérieur au Paris des affaires. 
Trente ans après son arrivée, Monsieur MOLLARD avait gagné assez d'argent pour entreprendre les travaux nécessaires et réaliser le plus bel établissement de Paris. Ce fut l'évènement de cette année, le restaurant le plus chic, la clientèle la plus huppée, dans le quartier le plus en vogue.

Il avait spécialement fait venir d'Italie des mosaiques, et demande aux ateliers de Sarreguemines de créer pour lui des pièces uniques ayant pour thème la vie autour de la gare Saint-Lazare. 
Ces pièces uniques évoquent Deauville, Saint-Germain-en-Laye, ville d'Avray, l'entrée et la sortie de la gare Saint-Lazare, une «partie fine » de l'époque, sans oublier l'Alsace et la Lorraine, inévitables en cette année 1895.

NIERMANS - architecte qui réalisa entre autres LE NEGRESCO et ANGELINA - eut le contrôle de l'ensemble de la réalisation, fit lui-même les dessins des mosaïques, dessina les modèles des chaises, des tables, des appareils lumineux, des portemanteaux, et même du meuble de la caissière…

Cependant, après la guerre 14-18, l'essentiel de la clientèle MOLLARD avait disparu. L'affaire mourait doucement. Jugeant alors le décor trop démodé, et afin de relancer le restaurant, l'essentiel de la décoration fut alors caché derrière de la peinture et de grandes glaces, ce qui permit de conserver intacte la presque totalité du cadre pendant prés de cinquante ans. Seule, la verrière centrale s'effondra en 1920.

Dès 1965, on décida de rechercher les anciennes décorations, d'enlever toutes les peintures de même que les grandes glaces : l'essentiel du décor avait été préservé. Toutes les grandes fresques de l'époque ont été restaurées, une seule a été perdue. MOLLARD a retrouvé son cadre de 1895 et son décor historique fait de tons vert d'eau, bleu roi, dorés, de marbres beiges et marrons sur les grandes colonnes et tout autour des mosaïques anciennes.

Seules touches modernes, le nouveau petit salon rose, intime et coquet.

MOLLARD a été officiellement classé dans la liste complémentaire des monuments historiques en 1989.